Voyager en minuscule

Demain, on part.
Oui, oui, nous partons.

Un voyage à l’autre bout de l’océan. Rencontrer de la famille, qui n’est pas vraiment encore la mienne, mais qui le deviendra. Voir la France, mettre les pieds en Hollande. Découvrir, humer, sentir, toucher, rire, goûter.
Me, nous remplir les yeux, le nez, la bouche, les oreilles et le coeur.

Partir est le point tournant d’un grand projet: consommer moins, consommer mieux. Pouvoir passer le temps à faire ce qui fait du bien.
Partir en voyage, c’est ma façon à moi de me confirmer que vivre avec moins permet de vivre plus.

Alors, pour poursuivre sur notre lancée, nous partons tous petits, un sac à dos que l’on pourrait apporter avec nous en cabine s’il ne contenait rien de coupant. Un petit sac à dos, pour marcher des heures, même si nous n’avons nulle part pour le déposer. Un voyage minimaliste, pour se confirmer, encore une fois, que l’on peut faire beaucoup, vivre beaucoup, avec peu.hipsterlogogenerator_1479605192585

Les derniers jours on été plein de surprises et de remises en question. Nous avons déménagé, mais déménagé nulle part, puisque nous n’avons plus vraiment de chez nous dans les prochaines semaines. Je tenais à le faire. Déménager, ça veut dire se rendre compte de ce que l’on a, de ce que l’on possède. Et dans mon cas, maintenant, ça veut aussi et surtout dire se rendre compte de ce dont on peut se passer. Toutes ces choses qui sont maintenant bien tranquillement dans un coin de grenier chez mes parents. Toutes ces choses dont je ne me servirai pas pendant des jours, des semaines. Je n’ai pas pu m’en départir et pour certaines choses, ce ne seraient même pas possibles, mais pour d’autres, c’est simplement que je ne suis pas encore rendue là. J’ai besoin d’avoir les choses loin de moins un moment pour accepter pleinement qu’elles ne me sont pas vraiment utiles

Alors, partir en voyage. Comme un pas de plus vers une vie en mini. Je vous parlerais des autres étapes qui ont eu lieu avant plus tard, si vous le voulez bien. Pour l’instant, je vais encore rêver un peu de paysages lointains et je vous tiendrez au courant de ce que ça donne, un voyage avec presque rien, une vie de quelques semaines sans toutes ces choses, ces objets à prendre soin. J’ai hâte.

Et pour vous, une dernière photo du Kamouraska, captée lors de notre dernier passage d’au revoir avant l’hiver. Vous en verrez à nouveau, c’est certain, on y retournera bien plus vite que je ne l’aurais cru. Seulement quelques mois de neige et se sera de nouveau l’été.

voyage.jpg

À très bientôt,

K.

Pour plus de l’aventure, suivez En minuscule sur Facebook ou Instagram!

Publicités

14 commentaires sur « Voyager en minuscule »

  1. Très beau texte, comme toujours. J’aimerais vivre en mini, c’est un objectif, non, un idéal ! Mais je n’y arrive pas, j’entasse, plus j’achète, plus j’entasse, moins je suis heureuse, je le sais, je le sens. Il faut que ça cesse. Ton texte me donne envie de me prendre en main.

    1. Tant mieux, ça fait plaisir à lire. J’ai l’impression d’une chose maintenant: je n’y arriverais/n’y serais pas arrivé si je n’étais pas sorti de ma zone de confort. Voyager, déménager, c’est les moments où on comprend vraiment le rapport que l’on a avec les choses, les objets. Bonne chance dans tes démarches et j’espère que je pourrai t’inspirer dans les prochains billets xx

    1. Merci Émilie! Assurément, je serai plus proche de la Belgique par la poste! 😉 Sinon, on visitera Paris, le Sud de la France et Amsterdam avec un tour dans le reste de la Hollande. Si jamais tu es de passage dans une ou l’autre de ces parties du monde, tu me diras. 😉 L’Europe, c’est tellement grand qu’on a eu bien du mal à se décider, surtout pour le peu de temps que l’on a, vu notre arrêt obligé en France! 🙂

    1. Wow! Du cyclotourisme aux Pays-Bas. J’aime tellement beaucoup se mode de voyage, c’est une façon absolument incroyable de découvrir le monde lentement, à échelle humaine. Pour cette fois-ci, le temps de l’année et mon partenaire de voyage pas du tout équipé pour se genre de voyage m’ont poussé à choisir d’autres modes de locomotions, mais je vais assurément jeter un oeil rapide sur tes articles et y dénicher quelques petites infos sur les Pays-Bas (et rêver, comme toujours! 🙂 ) Merci!

  2. Bon voyage, et plein de bonheur dans votre vie en minuscule. Je me dis parfois que c’est aussi ce qu’il me faudrait, ne plus voir la majorité de mes possessions pendant quelques mois, je verrai ainsi bien mieux ce dont je n’ai pas besoin…

    1. Oui, oui et encore oui! Je sais que ce n’est pas toujours possible de le faire pour mille et une raison, mais j’ai eu tellement de misère à entamer une démarche de vivre avec moins jusqu’à ce que je sois un peu forcé à le faire par la force de mes choix et des bouleversements dans ma vie. Et maintenant, plus question de revenir en arrière! 🙂 Je vous redonne des nouvelles voyages bientôt! 😉

    1. Merci! Ça me fait tellement plaisir qu’un réseau plus large de blogueurs et blogueuses plus proches géographiquement de nous! 🙂 On se recroise bientôt! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s