Mots du vendredi soir.

Finir une session,
comme le printemps revient.
Mettre des mots sur ce passage,
avoir envie d’en partager quelques bouts avec vous.
Plein d’amour,
K.

chat.png__________________________

Ridules.
D’encre sur papier.
En récession de rêve.
Glissant.
On.
On.
On.
Pour toujours.
Dans l’imprécis. On s’y attend.
La généralité d’être.
Silencieux entre les mondes,
qui s’arriment au rituel matinal
des chats qui dorment.
Un miaulement doux
au lever d’horizon
Une caresse ronron,
moteur de tondeuse.
Entre trop de béton:
une présence féline.
Contre ma joue sommeil,
dans les plies des draps,
sur ma peau,
du tigré en minuscule
qui récupère la vie
à coup de langue râpe à fromage.
Qui prend ses aises
dans les méandres de nos couvertures.

__________________________

Feuilles de chou
sous les gouttes de pluie.
Cosses de petits pois
qui glissent de nos mains terre.
Fleurs d’aubergine
mauves illusions,
distorsion.
Partir à la chasse
de toutes ses minuscules créatures végétales
aux corps soleil
aux parfums de nuits d’été

__________________________

Je suis maringouin.
Ailes de flanelle
silencieux et maladroit
le corps vide, le ventre creux.
Et pourtant:
je vole.
L’instinct chasseur,
de proies immensité.
Je me prends au jeu,
pour ma vie.
J’amorce la descente,
vers cette étendue peau,
vers cette étendu promesse.
Je m’élance,
dard pour dard
dent pour dent.
Il ne peut rien arriver.
Je trouve,
la chaleur du sang.
Cette vie, ce petit peu de vie
que je vole,
pour mieux m’envoler de nouveau.
Je suis maringouin.

Publicités

2 commentaires sur « Mots du vendredi soir. »

  1. J’aime beaucoup lire tes petits mots du soir 🙂
    Des mots de papier se sont envolés -un peu tardivement j’avoue!- ce week-end. Prends bien soin de toi et bon envol dans ton nouveau nid 🙂

    1. Merci Émilie. Deux jours que nous sommes arrivés et on se construit un cocon petit à petit. Je vous concocte des petits mots aux saveurs kamouraskoises (là où je suis maintenant) pour bientôt. Je vais dire à mon papa de me donner des nouvelles quand il recevra une lettre à mon nom. Il s’ennuie du temps où j’habitais avec eux… et où, donc, il y avait de jolies lettres à la poste! Alors même sans l’ouvrir, ta lettre devrait lui faire plaisir à lui aussi.
      xx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s