Billet de Chagrin

Hélène
Petite Boule.

Je n’aurais pas cru que tout pouvait aller si vite.
Se coucher, te voir sautillante et pleine de vie,
vivre ta léthargie le lendemain matin,
une visite chez le vétérinaire,
puis ce terrible message sur mon répondeur
qui me disait que c’était fini.

Ça faisait tout juste un an qu’une marche nous a menées jusqu’à toi,
que tu es venu vers nous, sur le trottoir,
presque comme si c’était normal d’y trouver un petit lapin.
Au début, ignorantes, on ne savait pas trop si on voulait te garder.
Mais ça s’est imposé;
tu nous as appris que les lapins sont des êtres intelligents,
affreusement affectueux,
que l’on pouvait bien vivre ensemble.

Tous ces matins où tu es venue me rejoindre dans le lit,
où tu es venue te coller pour que je te flatte.
Tu reconnaissais ma voix, tu reconnaissais mes caresses,
et que rien ne tente de prendre ta place lorsque tu en voulais,
il avait droit à une petite crise de jalousie.

J’avais déjà eu la chance de rencontrer d’autres humains qui m’ont fait comprendre
qu’il y a bien plus que les mots pour communiquer.
Toi, tu m’as permis de comprendre que même être de la même espèce,
même si tu étais toute petite, poilue, noire et tellement douce,
et que l’on n’avait pas grand chose en commun,
nous arrivions à communiquer.
Et je sais que ce qui s’est forgé entre nous,
cette sorte d’affection réciproque,
c’était vrai.

Sans exagérer,
tu es une des plus belles rencontres de ma vie.
Et je sais que je ne pourrai plus jamais m’attacher autant à un animal.
C’est une question de protection,
une question de ne pas revivre aussi intensément les derniers jours,
où j’ai eu l’impression de perdre une partie de moi-même.

Petite Boule.
Tu es partie vite,
je n’ai pas vraiment eu le temps de te dire au revoir.
Mais j’espère que toutes les heures partagées
auront suffi à ce que tu comprennes
tout le bien que tu m’as fait.

De petite boule de vie,
tu deviens petite boule d’amour,
là, dans mon ventre.

Je t’aime.

K.

Hélène

Publicités

24 commentaires sur « Billet de Chagrin »

  1. Oh je suis désolée pour toi :/ J’ai eu un lapin enfant et j’en ai un actuellemetn, alors je sais à quel point on s’y attache malgré leur faible espérance de vie (c’est si injuste…). Courage !

    1. Et oui! D’autant plus que je n’avais aucune idée de son âge, alors absolument pas moyen de savoir à quoi m’attendre…
      Plein de bonheur à vous deux! 🙂
      Et merci pour ces gentils mots,
      K.

  2. Je suis sincèrement désolée pour toi et ta princesse, je t’envoie tout plein de belles choses.
    Peut-être que ma petite Yobie (hamster russe qui m’a quittée il y a une semaine) va la rencontrer au paradis des petites bêtes 🙂
    Qui sait? Parfois ça fait du bien de croire à ce genre d’histoires ❤
    Amitié,
    Alice

    1. C’est vrai, parfois, c’est bon d’inventer des histoires, ça rend la chose moins difficile. Tout comme de savoir que d’autres vivent un peu les mêmes choses.
      Merci pour ces gentils mots,
      K.

    1. Oh! Et moi de même! En fait, Hélène était un mâle… Mais je ne l’ai su que lorsque nous l’avons amener chez le vétérinaire… Et comme son nom m’a porté au Elle toute sa vie, c’est encore comme ça que j’y pense… Mais voilà la preuve que lapin ou lapine, c’est tout aussi triste et ça n’a pas beaucoup d’importance au fond.

  3. Je découvre ton blog avec ce magnifique texte, je n’ose pas imaginer la douleur que tu dois ressentir mais je compatis sincèrement. Tu as eu l’énorme chance de vivre de beaux moments avec ta boule de poils et c’est sans doute ce qu’il faut retenir, les animaux nous donnent tant d’amour !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s